top of page

L'Écran

C'était pas lui qui regardait l'écran

C'était l'écran qui lui tétait la tête

Comme la niche

Qui tète le loup au travers du chien

Jusqu'à ce qu'il ne soit plus que laisse à pendre au cou


Jusqu'à ce que la fleur

Le feu

Et l'ardeur

Ne soient plus que cendres

Fumée

Et rumeur


Alors ils t'ont tordu

Rendu fin prêt pour les grandes trouvailles

Dans les boîtes à chaussures

Et la fausse amitié


Allez, serre les dents

Tu as toujours ta peau nue sous tes habits de bête !


C'était pas lui qui regardait l'écran

C'était l'écran qui lui tétait la tête



Album La Nuit

Auteur-compositeur : Samuel Covel

Posts récents

Voir tout

Vautours Radiophoniques

(version courte) Chers auditeurs, voici les derniers communiqués du Ministère pour la Sauvegarde des Intérêts Publics : -Au Marché de l'Économie de Mouvements, nous n'avons plus de battements de cils.

Les Chiens

Évidemment qu’on vole en fixant les nuages La lingerie des femmes aux fenêtres des cages Et tu manges et tu bois et tu baises et tu foutres Comme le font les loutres de novembre à novembre Évidemm

Et demain

Un calibre, un cigare Et sur le chêne de la table Du bourbon dans un verre à liqueur Hé, mon amour Il est l’heure De quitter la cuisine Pour le cuir de la berline Et fondre au rodéo Sur les boulev

Comments


bottom of page