top of page

Martin Cauvel

Martin Cauvel, veut être peintre.

Sur la Terre du Larzac, il s’affaire avec pigments et outils dans l’espoir que les images s’éveillent. Quand l’une d’elle veut bien se laisser voir, elle clame de perdre le cap et de s’exposer au vide. Pour le curieux et le téméraire, on voyagera dans des déserts où d’étranges compagnons nous serviront de guide, les yeux remplis de couleurs d’extase. À l’heure de la vitesse et du tout définissable, sa peinture et ses dessins nous invitent avec toute la force du non-sens, à redevenir petit enfant.



Yorumlar


bottom of page